Développement durable et AB

Index de l'article

L'état de l'eau en Picardie

Sur le territoire picard que couvrent l'Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN) et l'Agence de l'Eau Artois Picardie (AEAP), 66% (AESN) et 75 % (AEAP) de la masse d’eau est en mauvais état ou de qualité médiocre. La pollution de l’eau est à plus de 60% d’origines agricoles.

Pour rendre l’eau potable, le coût de traitement des pollutions issues des activités agricoles se situe aujourd‘hui entre  800 et 2400 euros par hectare par an dans les Bassins d’Alimentation de Captage.* La dénitrification coûte, à elle seule, 27 fois plus cher que la mise en agriculture biologique.

L’agriculture biologique n’utilisant pas de produit phytosanitaire de synthèse, elle a naturellement un moindre impact sur la qualité de l’eau.

 

* Le rapport du CGEDD* précise que “54 milliards d’euros par an ”seraient nécessaires au traitement des excédents d’élevage et d’agriculture et sous-estime a “522 milliards d’euros,  soit la  moitié de la dette française” le coût de la dépollution du stock des eaux souterraines.